Shinobi's Way

Forum Naruto à ses débuts. De quel côté vous placerez vous ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sasuke et Lumina de retour de vacances ! Naruto et Gray sont déplacés en modérateurs général afin de nous aider en cas de soucis éventuel, ne sait-on jamais. Recommencez à voter !

Partagez | 
 

 Prémices [1/2] : direction Suna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tobi
Leader de l'Akatsuki | Admin
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 06/05/2012

MessageSujet: Prémices [1/2] : direction Suna    Mer 20 Juin - 21:04


┃Scary monsters and nice spirits┃


Il y avait moi, et mes cinq sous-fifres, inutile que tu en saches plus, ils sont morts maintenant. Nous étions installés dans un bar non loin du village caché du sable, à nous creuser la tête pour savoir quoi boire. On y servait du café, du thé, et du saké. Nous, on en était au saké, ça vous affute l’esprit et ça vous met en train pour une bonne petite fête d’ultra violence. On se préparait. On était les méchant loups qui allaient manger les gentils petits agneaux. Les 'scary monsters' qui s'opposaient aux 'nice spirits'. Pourquoi s'attaquer à Suna ? La reconnaissance, le prestige, ils nous craindraient tous après ça. Fini les plaisanteries. J'allais abandonner mon rôle de petit garçon amusant ...
l'espace de quelques temps.


Nous avons sommeillé sur place, et lorsque la cloche du village avoisinant retentit quatre fois, nous abandonnâmes les lieux, sans laisser de traces derrière nous. Sans plus attendre, nous nous sommes dirigés vers notre cible. Deux heures après notre départ, l'aube se leva, laissant les premiers rayons de soleil illuminer nos sombres capes parsemées de motifs vermeils. Nos chapeaux de paille dissimulaient nos visages, et le fluet son des grelots qui les accompagnaient rythmait notre marche sur le village ensablé. À cinq-cent mètres des portes, nous nous arrêtâmes.

On s'occupe des médecins, et on détruit le village. Ensuite, on élimine les survivants.

Personne ne broncha. Même si je ne les appréciais pas du tout, ils m'écoutaient au doigt et à l'oeil, comme des gentils pions prêts à se sacrifier pour moi, enfin, officieusement. Officiellement, ils servaient notre cause commune. Bref. Maintenant, il fallait rentrer dans ce village, sans se faire repérer bien évidemment. Je les aspirais, un à un, dans une des dimensions spatio-temporelles de mon sharingan, puis me dématérialisais pour ensuite réapparaître près de l'hôpital du village. Un jeu d'enfant. Fuyant les regards, je cherchais un lieu qui me cacherait le temps de faire venir mes sous-fifres, et trouvais finalement mon bonheur dans une impasse à ma droite. Nous en ressortîmes à six, marchant côtes à côtes et fixant notre premier objectif du regard. Les quelques passants s'étaient arrêtés, le souffle coupé, incapables de se mouvoir, ils étaient totalement figés. De faibles citoyens comme eux ne pouvaient pas résister une seule seconde à l'aura démentielle du Monstre à ma droite. Le Monstre, c'était son surnom. Il possédait un chakra si froid qu'il était capable d'immobiliser n'importe quel faiblard, allant du citoyen au Chuunin. Grâce à lui, personne ne crierait avant que nous ayons abattu les médecins.

Un seul pénétra dans l'enceinte du bâtiment sanitaire. Son surnom à lui : le Fantôme. Personne ne pouvait le voir tant que sa technique unique était activée, et plus encore, il pouvait manier la consistance de son corps de façon à traverser des murs ou casser des nuques selon la conjoncture. Son seul défaut : il ne tuait qu'en cassant des nuques, seule mort digne pour lui. Son incroyable pouvoir compensait heureusement son ignorance. Pendant ce temps, nous nous assîmes sur les marches de l'hôpital. Certains ricanaient à l'écoute des premiers craquements d'os à l'intérieur, pour ma part, je me délectais de quelques gorgées de saké en attendant le véritable affrontement.

Tu devrais pas boire chef, faut qu'on reste lucide !

Aiguises tes sabres au lieu de m'emmerder.

Tout ça parce que je suis noir en fait ...

Ahaha.

Lui, c'était le Samuraï. Le seul bretteur de la fine équipe, et le seul noir aussi. C'était sûrement le moins attardé de tous, et de temps en temps, il faisait rire, comme maintenant par exemple. C'est lui qui allait s'occuper des renforts. Pourquoi ? Les renforts viendraient de Kiri, et lui aussi venait de Kiri. Je lui offrais la possibilité de tuer ses anciens confrères, et il en était fou de joie. En attendant ce moment, il aiguisait ses deux lames, comme toujours d'ailleurs. Cela faisait maintenant cinq minutes que le Fantôme était à l'intérieur, plus qu'une minute et il aurait fini. Ouais, on avait un timing à respecter, faut être productif dans le milieu si on veut être les meilleurs.

Fini, chef.

Bien, en route alors.

Par contre, il n'y avait pas de shinobi médecin de haut rang là dedans.

Peut importe, ils ne sont qu'une poignée, et ils mourront comme les autres.

Le type à la gauche du Monstre commença à s'élever dans les airs. Pendant ce temps, j'aspirais les quatre autres avant de me téléporter à un kilomètre du village. Ce type qui volait maintenant dans les airs, c'était Jin. On l'appelait par son prénom, personne ne lui avait jamais donné de surnom, personne n'en avait trouvé un aussi, il fallait l'avouer. Lui, son truc c'est la poussière, le Jinton. Tu vois le délire un peu ? Autant dire que Suna ne serait bientôt plus que poussière dans son désert de sable. Jin allait frapper à deux reprises pour entièrement détruire ce village. Une fois à l'est, et l'autre à l'ouest. On allait frapper dès qu'il aurait terminé. Je fis ressortir les quatre autres, pour qu'ils puissent admirer le spectacle. Le Samuraï était euphorique, et criait dans tous les sens avec ses deux fourreaux à la main.

Putain il va se les faire ces enfoirés, il va tout faire péter !

Jin et ce dernier étaient de vrais amis. Je les avais recruté ensemble, les deux étaient inséparables. Lorsque la première explosion retentit, il jubila. On était tous un peu dans le même cas, l'adrénaline. Ma bouteille à la bouche, je le suivais du regard lorsqu'il se déplaçait jusqu'aux quartiers ouest de Suna, encore intacts. Il utilisa à nouveau son 'Oodama Genkaï Hakuri' et une seconde détonation résonna. Le village était rasé. À nous de s'amuser maintenant. Re-belotte, il repartirent dans mon sharingan puis je me téléportais au centre de l'ex village caché du sable. Avant que je ne les fasse apparaître de nouveau, Jin tomba au sol, tête la première, sur ma gauche. Les enfoirés. Son corps était transpercé par une dizaine de lances, dont deux en plein coeur. Avoir usé autant de chakra en un si court laps de temps l'avait empêché d'utiliser son corps honorablement pendant les quelques secondes qui suivirent, et ces chiens avaient profité de la faille ponctuelle. L'élite avait bien survécue.

Oh putain les fils de pute ! Jin ! Meurs pas mon frère, bordel de merde...

C'est fini pour lui... Tout ce que tu peux faire maintenant, c'est le venger.

Le Samuraï avait prit un méchant coup. Son meilleur ami venait de mourir, et dès qu'il sortit de mon sharingan avec les quatre autres, il le découvrit transpercé de toutes parts. Ses larmes ne le ramenèrent pas. Après ma remarque, il se releva le regard empli de haine en direction des survivants. Il dégaina ses deux sabres et avança à ma gauche, le Fantôme le suivit. Le Monstre s'occupa du côté droit. J'avançai pour ma part droit devant, à l'encontre d'un bataillon d'une quinzaine de shinobis. Et le seul que je ne t'ai pas présenté resta sur place. Lui, c'était l'Invocateur, spécialiste des Kuchyose. Il invoqua sans plus attendre un rhinocéros, un éléphant, une lionne, un matin de Naples, un buffle et un aigle. Le chien était son garde du corps, il resta à ses côtés pendant que les cinq autres invocations partirent au front. Le combat d'anéantissement était lancé.

La zone se répartissait maintenant en quatre fractions. Dans trois d'entre elles, entre 15 et 20 shinobis de l'élite du village caché du sable affrontaient un seul des membres de la lune rouge. Et dans la dernière, pas moins de 35 ninjas distingués affrontaient deux membres de la lune rouge. Le rapport paraissait déséquilibré, mais la minorité dominait allègrement ce conflit. Entre la rage d'un bretteur en deuil, l'animosité d'invocations sauvages, la puissance titanesque d'un monstre, l'invisibilité d'un fantôme, et la téléportation d'un homme masqué, ils n'étaient pas de taille à nous recevoir en position de force, peut importe leur nombre. De mon côté, j'avais enlevé la vie de mes quinze opposants bien avant mes sous-fifres. Alors je pouvais contempler leurs combats avec ma bouteille de Saké. Tss, ils étaient bon, mais leur façon de combattre me déplaisait, et ça, ça allait leur coûter la vie. Ils faisaient bien trop d'erreurs, et ils allaient continuer sur cette voie. Enfin, tous nos opposants étaient morts, tous. Alors on attendit, jusqu'au moment où les renforts se pointèrent, et où le Samuraï croisa le fer avec eux. Ceux-ci n'étaient autres que le Mizukage et sa garde rapprochée. Un contre cinq. Un joli spectacle en prévision. Le bretteur de la fine équipe tenait le coup mais la fatigue, la puissance de l'adversaire, et leur surnombre fit pencher la balance en leur faveur. Il allait mourir.

C'était sans compter l'intervention inattendue du Fantôme. Un craquement sourd et un corps qui tombait inerte au sol, ça ne laissait aucun doute. Mais quel abruti. À l'entente du second craquement, découvrant donc sa position, je me téléportais derrière son dos et l'attrapait avant de revenir sur mes pas. Une fois retourné près du Monstre et de l'Invocateur, je saisis un katana recouvert de sang au sol, le nettoyais rapidement d'un coup sec dans le vide, et le plantai dans l'abdomen du Fantôme.

Abrutis.. Ton pote vit le plus beau moment de sa vie en se vengeant de son village, et toi, tout ce que tu trouves à faire c'est de l'aider ? C'est une histoire d'honneur personnel, t'avais rien à faire là dedans. Maintenant crèves.

J'avais transpercé le coeur, pour qu'il puisse écouter mes paroles et décéder la seconde suivante. Un type qui ne respectais pas l'honneur de ses camarades n'était pas le bien venu dans l'Akatsuki. Je lâchais la poignée du katana et laissait son corps retomber sans vie contre le sol. En levant la tête, j'assistai à la mort du Samuraï. Il n'avait même pas réussi à tuer un seul des hommes de Kiri. En comptant les deux tués par le Fantôme, il en restait donc trois, le Mizukage en faisant partie.

Tss, pas un pour rattraper l'autre, le Monstre, va butter ces enfoirés.

Lui, il les dépeça un à un, sans aucun soucis. Il était con, mais il se battait bien. L'Invocateur, debout à ma droite, n'arrêtait pas de jeter un oeil au corps du Fantôme, inquiet. Le Monstre revint, et je le félicitais pour avoir tué un Kage et deux Anbus. Je rajoutais même une remarque qu'il ne comprit bien sûr pas.

C'est la dernière fois que t'as l'occasion de faire ça mon grand, j'espère que t'en as bien profité !

Il fit la moue, celle qu'il faisait à chaque fois qu'il ne comprenait pas ce qu'on lui disait. L'Invocateur, lui, paniquait encore plus. Son inquiétude disparut lorsque je lui tranchai la gorge avec un kunaï dissimulé dans ma manche. Et l'ignorance du Monstre s'envola au moment où je fis de même avec sa gorge.

J'étais le seul survivant. J'avais moi-même tué mes sous-fifres pour une bonne raison : faire croire au monde que la menace Akatsuki s'était envolée, aussi parce que je ne les aimais pas. Mais le but était de faire croire au monde qu'une puissance si destructrice ne frapperait plus jamais. Cependant, la lune rouge n'avait pas achevé son objectif, loin de là. L'Akatsuki se reconstruirait plus forte que jamais, dans l'ombre.


__________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prémices [1/2] : direction Suna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel leadership , quelles pratiques de direction pour Haiti?
» Que signifie direction de la circulation de la PNH ?
» Geole n°2 Amandine 26 ans assistante de direction
» ROTULES DIRECTION
» Direction: les nuages

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi's Way :: Partie RP. :: Les endroits importants :: Ruines de Suna-
Sauter vers: