Shinobi's Way

Forum Naruto à ses débuts. De quel côté vous placerez vous ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sasuke et Lumina de retour de vacances ! Naruto et Gray sont déplacés en modérateurs général afin de nous aider en cas de soucis éventuel, ne sait-on jamais. Recommencez à voter !

Partagez | 
 

 Parce que trop n'est jamais assez. [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Takahashi Sakura
Chuunin | Child of the Perfection
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 22
Localisation : Là où tu ne sauras me voir mais où je te verrais...

MessageSujet: Parce que trop n'est jamais assez. [Terminé]   Mer 4 Juil - 11:55

Spoiler:
 

Et bien nous voici donc partis pour Kiri. Ou du moins, l'un de ses principaux points d'accès. Le Pont Naruto à l'histoire bien sympathique. Il s'agissait du lieu représenté par l'image sans plus d'indices, mais je l'avais reconnu aussitôt pour y avoir été de nombreuses fois. Nous nous trouvions sur une petite île du Pays du Thé, soit nous n'étions qu'à une ou deux heures de route du Pays de l'eau ce qui était bien pratique. Moi-même n'avait pas vraiment fait attention sur le coup, mais le soleil commençait à décliner, il nous fallait nous dépêcher. Seulement pour aller là-bas, il n'y avait que le bateau comme moyen de locomotion, ceux du coins n'étant que de simples barques. Tss.. Tant pis on perdrait du temps. Junpei nous dénicha une jolie barque toute neuve avec un chauffeur qu'il avait, d'après ses dires, bien payé. Ce qui dans mon langage personnel signifiait qu'il lui avait donné presque toutes ses économies puisque ce jeune homme n'avait pas la notion d'argent. Il connaissait mais ne savait pas gérer. Un pied dans l'embarcation, puis un autre et le bateau s'en alla, Junpei et moi à bord. Je fus d'ailleurs surprise, cet engin avançait tout de même assez vite contrairement à ce qu'il ne laissait penser. Tranquille et rapide. Cool la vie quoi.

Une heure plus tard nous remercions le gars qui nous mena sur la terre ferme avant de repartir chez lui. Maintenant il ne nous restait plus cas régler le compte de ces idiots. Faire la fête en étant criminels ? Ils avaient vraiment fumés. Surtout s'ils faisaient ça près de l'un des plus puissants villages du monde. Je me demandais même s'ils n'avaient pas craqué leurs slips avant de venir et ce fût avec un léger sourire que j'appuyais cette théorie. Sinon ils ne seraient jamais venus. Ou du moins pas dans le coin. Mais... N'est-ce pas bizarre pour des Nukenin de chasser d'autres Nukenin ? Je ne savais pas trop. Peut-être. Mais dans le fond c'était pour une bonne raison. Et même si j'étais moi-même une jeune et jolie Nukenin un peu rebelle, j'éprouvais toujours autant de respect pour les gens qu'auparavant. Bien que la plupart n'en éprouvait plus pour moi, certes. Là n'était pas la question. Aujourd'hui nous étions deux pour remettre de l'ordre dans le coin. C'était bien. C'était cool. C'était pratique. Et utile. Et j'aimais ça. J'aimais cette sensation d'être... Un peu comme une dame de ménage, même si la comparaison n'était pas des meilleures. Un peu comme la police quoi. Ils arrêtaient les criminels pour ne pas qu'ils fassent d'autres bêtises, moi généralement je les tuais. Logique. J'étais une déserteuse aussi et Junpei venait de Kiri. Nous n'allions pas les emmener là-bas.

Tranquille, cool pépère. Nous avancions sur le chemin nous menant au pont. Il n'était plus très loin. Non, nous étions tout proche. Je l'apercevais d'ailleurs au loin malgré la brume intense qu'il y avait. Avant d'entamer notre marche sur ce pont mythique, il nous fallait nous concerter. Que l'on sache combien ils étaient, où précisément ils étaient et comment les aborder. Sur ce dernier point, la réponse apparu dans mon esprit comme de l'eau coulerait dans une source. J'avais trouvé l'évidence même. Nous les entendions, ils criaient, rigolaient et tout ça. La nuit n'était pas totalement tombée qu'ils étaient déjà tous bourrés. Hallucinant quoi. Nan mais vous captez pas le délire.. Ils faisaient du bruit et du bruit et encore et toujours du bruit. Ils faisaient d'ce bruit en qui alerterait plus d'un mais nan. Personne, jamais personne ne venait alors Kakashi, le ninja copieur aurait pu bouger. En un clin d’œil il les aurait décimés mais non. Lol. Je vous le dis franchement, c'en était drôle.

Alors on fait comme ça. Tu y vas et je te rejoints dès que tu les as commencés pour en terminer rapidement. Puis à deux contre dix ou quinze ivrognes on devrait pouvoir faire quelque chose de bien. Tiens, enfile la cape pour cacher le katana et ne l'enlève jamais, sous aucuns prétextes.

J'acquiesçais et enfilais la cape avant d'invoquer la seule invocation que je possédais pour l'instant. Un cheval. Pour ce genre de plans il était toujours partant et visiblement d'accord. Alors je partais à dos de cheval, faisant comme si j'étais une pauvre paysanne qui avançait prudemment sur un pont du village de Kiri, pour rejoindre celui-ci. Junpei nous suivait discrètement, caché par une cape également. Nous passions juste devant les quelques cibles de notre mission tranquillement, jusqu'à ce que l'un d'entre eux ne m'aborde brutalement. Il me fit tomber de mon cheval qui s'enfuit au grand galop, me laissant seule. C'était prévu, ça aussi. L'homme qui avait osé ceci m'agrippa le bras droit, appuyant vraiment très fort, comme s'il était prêt à me frapper ou autre. C'était visiblement son intention, je l'en empêchais. Me faire frapper par eux ? Ne rêvez pas trop, j'avais un honneur à préserver. Alors je le bloquais de ma main libre avant de lever rapidement mon genoux jusque son entre-jambe. Et ce fut à partir de ce moment que nous débutions les hostilités. Junpei restait toujours en arrière, j'avais sortis mon katana. Le but était d'en éliminer le maximum avant de laisser place à mon ami camarade. Donc c'était partit.

Il y avait quelques as du corps à corps visiblement chez ces hommes alors que certains autres moururent d'un simple coup derrière le crâne. Je frappais, ils esquivaient. Ils frappaient, j'esquivais pour contre-attaquer. Je gagnais, il était logique que j'ai l'avantage après tout. C'était violent. Les plus costaux mourraient dans des éclats de sang, il en volait de partout. Oui, oui, de partout. Cinq, six. Bientôt un septième. L'un d'entre eux possédait un cutteur, il tenta. Fonçant sur moi alors que j'étais aux prises avec l'un de ses acolytes, il porta l'arme à mon coeur. Je sautais simplement, écartant les jambes pour donner un violent coup de pied dans la tête de chacun. Ils tombèrent mais se relevèrent. Seulement pour l'un d'entre eux que je décapitais d'un élan du bras après avoir poignarder son copain qui gisait à présent sur le sol comme une vulgaire larve. Neuf. Il n'en restait que six. Junpei s'en occuperait, j'étais fatiguée.

J'entendis un espèce de "Tires-toi d'là, Sakura !", ce que je ne me priais pas de faire avant d'observer une gigantesque boule de feu foncer sur ces chers gens. Juste à temps n'est-ce pas ? Puis après ça Junpei les figea à jamais dans du cristal. Et hop, six d'un coup ! Classe nan ? Je souriais, nous en avions donc terminé. Un bon petit quart d'heure quoi. Il ne me restait plus qu'une chose à faire. Écrire un mot à ce cher Mizukage, sans mentionner le nom de Junpei, bien évidement.

"Cher Mizukage,
J'espère que vous apprécierez la gentille attention que mon ami et moi-même avons eu à votre égard en arrêtant les conneries de vos criminels. Il serait sympathique, à l'avenir, que vous ne les gardiez bien sagement en laisse afin qu'ils évitent de faire d'autres victimes à cause de leurs fêtes idiotes et puériles sur le Pont Naruto où ils buvaient et tuaient. Ça n'était pas leur première mais, grâce à nous, ce fût leur dernière.

Cordialement.
"

Ceci bien évidement écrit à l'encre et avec ma plus belle écriture. Écriture que j'avais légèrement modifiée pour être certaine que l'on ne remonterait pas jusque moi, j'y avais jouer avec les odeurs aussi. Du parfum qui neutralisait les odeurs. Une vraie petite merveille de technologie. Et hop, je déposais le parchemin sur le cristal avant de repartir tranquillement avec Junpei. Voilà qui était fait et bien fait ! Hey, elle est pas belle la vie !? !!

__________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Parce que trop n'est jamais assez. [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude est à l'esprit ce que la diète est au corps, mortelle lorsqu'elle est trop longue, quoique nécessaire. - Terminé
» Si un étranger vous propose de la drogue acceptez là. Parce que la drogue, c'est cher. | Terminé
» « On ne se méfie jamais assez des mots » Elizabeth & Mary
» Parce que trop, c'est trop ! [Pv Silver]
» LOUIS&EMRYS Ҩ Cours, parce que la vérité te rattrappe (terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi's Way :: Partie RP. :: Les endroits importants :: Pont Naruto-
Sauter vers: