Shinobi's Way

Forum Naruto à ses débuts. De quel côté vous placerez vous ?
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Sasuke et Lumina de retour de vacances ! Naruto et Gray sont déplacés en modérateurs général afin de nous aider en cas de soucis éventuel, ne sait-on jamais. Recommencez à voter !

Partagez | 
 

 Quand faut y'aller...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Uzumaki Naruto
Juunin | Sennin
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Quand faut y'aller...   Dim 2 Sep - 21:31

La douce brise soufflait sur mon visage. C'était rare un vent si doux, en cet endroit. Je me tenais sur le sommet de la statue du célèbre Uchiha Madara, à la vallée de la fin. Cet endroit était le plus adéquat à mes yeux pour une préparation mentale. Cela dit, on m'avait beaucoup conseillé d'aller plutôt m'entraîner, mais dans ma tête, je m'étais résolu à me reposer avant mon affrontement contre un Chuunin du village, car y arriver trop épuisé ne ferait que m'octroyer une défaite. Ne pas tenir la cadence dans un combat pareil, c'était la rupture obligatoire, et je n'avais pas besoin de ça. En effet, bon nombre de personnes comptaient sur moi pour devenir rapidement fort et protéger efficacement mon village. Un Jinchuriki se devait d'être un élément puissant du village, et non un pion que l'on laisse en retrait pour le protéger. Je m'étais donc mis en tête d'atteindre les sommets, et pourquoi pas de me rapprocher rapidement du niveau de notre Hokage. D'une certaine manière, mon statut devait me permettre d'atteindre de tels sommets, et, qui sait, peut être que si Orochimaru perdait son titre, je pourrais en hériter... Mais toutes ces idées étaient encore confuses dans ma tête, moi qui n'était qu'un petit Chuunin de pacotille.




"Tu te considères comme un Chuunin de pacotille, alors qu'avec ma puissance tu pourrais faire pâlir n'importe quel Kage ? Ta simplicité m'étonnera toujours, Naruto..."
Cette voix ne m'était pas inconnue, non, depuis que j'avais réussis à briser le cercle de haine qui entourait le renard qui m'habitait, il parlait plus souvent, et non pas comme à un insecte, mais plutôt comme à son égal, à son ami. J'étais heureux depuis ce jour, car lutter avec une telle bête en moi avait été un grand défis, et j'avais plusieurs fois failli perdre le contact avec la réalité, risquant de le faire prendre le dessus. Cela dit, grâce à mes amis, j'avais pu tenir le coup, et maintenant Kurama et moi étions des amis tellement proches, non seulement parce que nos histoires n'étaient pas très différentes, mais aussi parce que nous partagions la même enveloppe depuis le jour de ma naissance.


"Tu as raison, Kurama, je n'ai a envier personne, pas même mon père ou le Hokage... Je deviendrai un Juunin sans grande difficulté, si je peux disposer de ta puissance. Cependant, j'aimerais ne pas en abuser, je veux montrer ma propre valeur, pas seulement ta hargne au combat..."

Le démon renard accepta mon choix, et retourna à ses pensées. Il s'endormit avec le sourire, chose nouvelle depuis qu'il m'avait accepté comme réceptacle. Quoi qu'il en soit, je devais me dépêcher de rejoindre l'arène où je serais évalué, sinon je pourrais être disqualifié avant même d'avoir combattu. Avant de partir, je fis deux-trois étirements, histoire de ne pas me faire de claquage au bout de cinq minutes. Ensuite, je me mis à courir sur le côté de la statue, en utilisant la technique me permettant de m'accrocher à la paroi des éléments solides. Arrivé sur l'eau en bas, je m'adaptai à la fluctuation, pour ensuite courir en direction du village. Le lieu du combat était dans la forêt, un peu à l'écart du village. J'y fus en une dizaine de minutes. Arrivé là, je pénétrai, et admirai le lieu rapidement, car le temps n'était pas à la contemplation. Suite à cela, je me rendis au centre de l'arène, pour y rencontrer mon adversaire. Je le saluai:


"Mon nom est Uzumaki Naruto, et je suis prêt à mettre toutes mes forces dans cette bataille."

Montrer ma détermination, c'était mon but premier, mais des mots resteraient à jamais des mots, si l'on n'avait pas la force de les faire devenir des actes. Je me mis donc en garde.

__________________________________________________





Dernière édition par Uzumaki Naruto le Lun 3 Sep - 11:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-PNJ SW-
PNJ | Maître du jeu
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Dim 2 Sep - 21:47

Le Pnj se situe au centre du terrain, les mains dans les poches. Il t'adresse un "salut" bref, attendant le "Hadjime" de l'arbitre et fait un saut en arrière en rasant le sol, de 4mètres en te lançant des shurikens dessus. Il prépare des mudras pour une prochaine technique offensive.
Note qu'il est Chuunin, possède le Katon, les techniques d'armes et le Taïjutsu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzumaki Naruto
Juunin | Sennin
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Dim 2 Sep - 22:12

L'attente du "Hajime" de l'arbitre me paru longue, bien qu'elle ne dura pas trente secondes. Je regardais l'autre Chuunin de Konoha dans les yeux, mais lui ne semblait pas chercher le défi. Que dire de son attitude ? Il y avait un certain dédain dans sa façon de me regarder, comme si je n'étais pas un adversaire à sa hauteur. Pour qui se prenait-il ? Savait-il au moins que j'étais l'hôte de Kyuubi, le puissant démon renard à neuf queues ? Non, ça ne venait pas de moi, son arrogance et son regard vide me faisaient plutôt penser que ce combat en lui même n'était qu'un rite de passage, qu'il visait autre chose. Je préférais ne pas m'intéresser à ça. Je fixai alors ses bras, plus musclés que les miens, ses jambes l'étant aussi. Je devais me méfier de ses attaques au corps à corps, même si de toute manière je ne comptais pas le laisser me frapper aussi facilement que ça. L'arbitre prononça alors le mot magique, et aussitôt je reculai, préférant garder mes distances d'un adversaire dont je ne connaissais rien. Lui aussi prit ses distances, ce qui faisait un point commun entre lui et moi: nous n'étions pas prétentieux au point de croire pouvoir porter un coup direct sans rien prévoir au préalable. Fixant son adversaire pour réagir au moindre mouvement, je positionnai ma main sur ma sacoche latérale, paré à attaquer si l'autre mettait trop de temps à le faire. Cependant, il ne m'en laissa pas l'opportunité et m'envoya des shuriken dessus. Pas le temps de réfléchir, la positon de ma main me permit d'avoir une idée immédiate. Saisissant des shuriken, je les envoyai droit sur ceux de mon adversaire, pour les contrer tout simplement.


*Bien, une attaque basique pour tester mes réflexes, je n'aurais sans doute pas fait la même chose, puisque je ne suis pas vraiment un pro pour ce genre de trucs...*
Cependant, à défaut de savoir comment dépister les talents de mon ennemi, j'avais au moins la capacité de voir ce qu'il faisait contre une attaque de clones. Ainsi, positionnant mes doigts en forme de croix, je fis apparaître quatre clones de l'ombre. Ceux ci étaient placés en ligne à mes côtés, et sans attendre de signal, ils foncèrent sur cet ennemi froid et apparemment habile au lancer de shuriken. Les clones n'avaient pas de directives précises, si ce n'est de tenter d'asséner un coup ou deux à mon ennemi. Bien sûr, je n'allais pas rester immobile éternellement, et je me préparais à agir, ma main dans ma sacoche à nouveau. Je ne possédais pas des masses de techniques offensives, je devais donc arranger le combat pour pouvoir placer l'une d'entre elles rapidement et efficacement. C'était là le tout de ma stratégie, que j'espérais mettre en œuvre.

__________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-PNJ SW-
PNJ | Maître du jeu
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Dim 2 Sep - 22:25

Voyant que tu contres ses shurikens et que tu fais tes clones, il fait des mudras et envoie une dizaine de pétales d'Housenka no Jutsu, faisant sortir de sa pochette un Fûma Shuriken pour te faire la technique des shurikens de l'ombre à ton point de chute contre le Housenka no Jutsu, sur le vrai Naruto qu'il a repéré avant que tu fasses tes clones. Il fait une course autour de toi en plongeant ses mains dans ses sacoches aux hanches qui comportent ses armements, te disant "Voyons voir qu'est ce que tu vaux, gamin".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzumaki Naruto
Juunin | Sennin
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Lun 3 Sep - 8:17

Un ennemi qui ne se bat pas n'a pas d'intérêt. C'est pourquoi j'étais assez content quand je vis l'autre Chuunin lancer une rafale de boules de feu sur mes clones pour les détruire. Bien sûr, ça avait un peu gâché du chakra pour ma part, mais je savais au moins son affinité désormais. Maintenant, je devais faire en sorte de contre attaquer, tout en faisant face au dernier projectile envoyé par mon adversaire. Je me mordis le doigt, après avoir sortit un fumigène de ma poche pour cacher la zone où je me trouvais. La vue de l'autre était cachée, c'était le but de mon plan, et après une série de mudras rapide, je fis apparaître un crapaud tout en armure.


"Gamatabi, fais attention droit devant, il y a un Shuriken géant !"
L'animal comprit rapidement, et se mit en posture de parade. L'objet pénétra la fumée assez rapidement, et vint se fracasser contre l'armure de ma grenouille. C'était ma grenouille de défense, je l'avais toujours en réserve pour ce genre de coups. Quoi qu'il en soit, une voix me dit qu'elle voulait voir ce que je valais. Bien sûr, la réponse à cette question était simple: je valais plus que mon adversaire, mais n'étant pas fan de la provoque, je m'abstins de le lui dire. Maintenant, dans la fumée, je me préparais à une contre attaque efficace, en positionnant mes doigts en croix pour faire des clones à la prochaine opportunité. Même si mon ennemi ne voyait rien, j'étais réduis aux mêmes contraintes que lui, donc je ne pouvais qu'attendre, l'avantage étant que mon crapaud présent pourrait me protéger, puisque j'étais assez proche de lui pour qu'il couvre toutes les directions assez rapidement.

__________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-PNJ SW-
PNJ | Maître du jeu
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Lun 3 Sep - 10:46

Sa vue étant obstruée par la fumée, il fait deux pas en arrière en attendant une réaction quelconque. Se doutant bien qu'il avait quelques chances que l'ennemi se situe dans la fumée ou bien derrière (sinon il l'aurait vu), il fait des mudras et envoie un Goukakyuu no Jutsu dans le tas, reculant près des arbres pour ne pas se faire avoir par erreur. Étant donné que la technique était le shuriken d'ombre, gamatabi arrête le shuriken fûma mais se prend l'autre, logiquement, sauf s'il y a même une armure pour contrer le shuriken d'ombre, à toi de me dire ça ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzumaki Naruto
Juunin | Sennin
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Lun 3 Sep - 11:47

La grenouille avait su profiter de son armure à différents endroits pour parer à l'entourloupe de l'adversaire. En effet, le shuriken fûma avait bien été bloqué grâce aux protections sur les bras de l'animal, mais un autre se trouvait dans l'ombre du premier, qui vint se cogner contre le bouclier ventral de la bête. Gamatabi était un véritable tank pour ça, seules ses jambes, dont trente centimètres étaient visibles, pouvaient s'avérer vulnérables, ce qui ne laissait pas un champ important pour l'adversaire, surtout que dans ce cas, mon fumigène avait littéralement brouillé sa vue. Ainsi, il n'aurait pas pu savoir ce qu'il s'était passé. Le temps était maintenant à la contre attaque. Bien sûr, la contre attaque peut s'opérer que lorsque l'ennemi a fini son attaque, sinon on se risque à recevoir des dommages inutiles. Mon crapaud de défense était toujours devant moi, et tout à coup, il se lança en avant. J'avais moi aussi senti la chaleur arriver, mais sans son dévouement, je n'aurais pas su comment éviter ça. Il avait donc plongé sur la boule de feu assez impressionnante qui m'avait pris pour cible, à l'aveuglette, et celle ci le toucha de plein fouet. Bien sûr, le Konoha-jin avait vu que son attaque avait touché quelqu'un, et ne sachant pas qu'il y avait une invocation, il devait penser m'avoir touché. La fumée quant à elle accéléra un peu sa dissipation, je n'avais donc pas de temps à perdre. Je créai quatre clones, qui se séparèrent en deux groupes de deux.


*Il est temps de mettre "ça" en action, je vais passer à la contre attaque.*

Ainsi, les quatre clones coururent vers la direction d'où était arrivée la boule de feu. Un des binômes créa un simple rasengan, tandis que l'un des deux autres clones prit deux projectiles. En réalité, ces projectiles n'étaient pas des vrais, c'était simplement mon quatrième clone et moi qui avions utilisé la technique de la transformation pour ruser l'adversaire. Le but était simple, lorsque le rasengan allait arriver, l'ennemi serait concentré sur comment l'éviter. Il aurait deux clones face à lui, sortant de la fumée. Il n'aurait aucun moyen de savoir si le vrai était parmi eux. Suite à cela, l'autre clone lancerait les deux kunai qui étaient en fait mon clone et moi même, de façon à ce que l'autre puisse les éviter facilement, et qu'il ne s'en inquiète pas. Qui ferait attention à de simples projectiles après tout ? Ensuite, selon qu'il ait ou non esquivé l'orbe tourbillonnante, il aurait peut être à faire aux deux clones face à lui, et si il les éliminait et savait qu'ils étaient des clones, alors il penserait évidemment que le dernier clone serait moi. Cela étant, je serais en réalité positionné derrière lui, avec un clone, prêt à lancer une ultime attaque de fortune: un rasengan dans son dos. Pour sa part, Gamatabi avait subi trop de dommages, et disparu avant le début de l'offensive, ce qui voulait dire qu'il n'avait même pas été repéré par l'ennemi.

__________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-PNJ SW-
PNJ | Maître du jeu
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Lun 3 Sep - 11:52

Voyant les deux clones au Rasengan surgir de la fumée, il profite de leurs mains prise et de leur course pour envoyer en un bon timing deux kunais dans leur corps afin qu'ils explosent. Du moins, s'il avait été le vrai il se le serait prit, mais il fait donc exploser les clones. Voyant les kunais en sa direction, il sauta en l'air pour les éviter, faisant deux clones basique autour de lui juste pour faire un éventuel effet de surprise. La fumée étant toujours présente, toujours en l'air, il attendit une réaction venant de la fumée, ne s'attendant pas à ce que les kunais se transforment donc. "Tu comptes rester cacher encore longtemps, gamin ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzumaki Naruto
Juunin | Sennin
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Lun 3 Sep - 12:07

Le plan semblait se dérouler sans trop d'accrocs jusqu'ici. Pour ma part, j'étais un Kunai, mais je faisais confiance à mon clone lanceur pour savoir ce qu'il allait se passer. Ainsi, tout en étant dans ma prison de transformation, je pu ressentir les clones qui lançaient le rasengan disparaître après un choc dû à des kunai. J'avais donc pressenti cette scène. Bien sûr, aux yeux de mon second clone, tout apparaissait en direct, et il regarda ce que faisait l'ennemi tout du long. Il était hors de la fumée, qui finissait de tomber, et regardait la scène, en posture de combat, pour ne pas paraître trop suspect. L'ennemi sauta pour éviter les kunai, qui vinrent se planter juste derrière lui. Cependant, encore dans les airs, le Chuunin créa deux clones. Le signal pour l'envoi de la technique était la disparition du clone qui était à l'origine du lancer. En effet, lorsqu'il disparaîtrait, je pourrais connaître la situation en récupérant les informations qu'il avait visionnée tout du long. Voyant cette opportunité parfaite, le clone fixa l'original pour que je sache qui viser. Suite à cela, je repris forme normale, ainsi que mon clone, tandis que le clone resté face à l'ennemi disparu. En un instant, l'orbe qu'avait formé mon clone dans ma main vint percuter le dos de mon ennemi de plein fouet. Il parcouru une petite distance en vol au ras du sol, tandis que je donnai un coup de poing à l'un des clones qu'il avait crée, et que mon clone à moi frappa l'autre. Ce n'étaient pas des clones de l'ombre, donc ils avaient disparu au premier contact. J'avais jaugé mon orbe pour ne pas blesser mon ennemi trop sérieusement, mais tout de même qu'il ne soit pas frais comme un gardon pour la suite du combat. En bref, il sentirait une assez vilaine douleur dans le dos jusqu'à ce qu'un médecin l'examine. Maintenant, il fallait voir si il allait continuer à se battre.


"Comme tu vois, je ne suis pas resté caché très longtemps ! Alors, que dis tu de ça ?"
La provocation était de mise, ici, car j'avais réussis à blesser mon adversaire le premier, et pas qu'un peu. Maintenant, il était temps de penser à mettre fin au combat, car j'étais réellement pressé de devenir un Juunin. Mon clone était toujours là, et je n'avais pas vraiment d'intérêt à le faire disparaître. J'attendais que l'autre Chuunin se relève, pour ainsi faire une suite à cette action dont j'étais fier. En effet, clones, Henge et Rasengan, c'était mes techniques préférées, et assemblées entre elles, elles pouvaient former des combinaisons assez étonnantes. Que répondrai l'autre à ça ?

__________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-PNJ SW-
PNJ | Maître du jeu
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Lun 3 Sep - 12:59

Le PNJ se prend ton attaque de dos et recule de plusieurs mètres à cause du rasengan. Il se relève difficilement, énervé, et fait plusieurs mudras pour utiliser une technique personnelle. Il joint ensuite ses deux mains et crée une sorte de sphère autour de ses mains, qui se transforme en une déflagration de vitesse moyenne rectiligne en direction de l'Uzumaki. Le diamètre de cette technique fait 4mètres. Il refait des mudras pour continuer ses offensives, sa haine ayant prit le dessus sur sa patience. (c'est une technique que je viens d'inventer sur le coup x) )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzumaki Naruto
Juunin | Sennin
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Lun 3 Sep - 13:32

Mon attaque avait touché de plein fouet mon ennemi. La pique que je lui avait envoyée avait dû l'énerver, et c'était maintenant que je pouvais voir ce qu'il valait. Que les choses soient claires, je n'aimais pas les adversaires qui ne daignaient pas montrer toute leur puissance pour m'affronter, je ressentais un genre d'humiliation. Cela dit, j'avais amplement les capacités de faire dévoiler tout son art à mon ennemi. Quoi qu'il en soit, je le regardais se relever, tant bien que mal, et je compris qu'il en faudrait un peu plus pour venir à bout de lui. Je ne devais pas le tuer, d'une part parce que c'était un ninja de mon village, et d'une autre part parce que tuer n'étais pas une chose que je faisais la plupart du temps. En fin de compte, je pu voir qu'il n'avait pas encore montré tout son potentiel, car il lança une technique assez spéciale. Lorsqu'il mit ses mains devant lui, jointes l'une à l'autre, mon clone se positionna devant moi par réflexe. Une sphère se forma, et connaissant son unique affinité, je savais déjà ce que j'avais à faire. En fait, c'était au tour de mon clone d'agir. Celui ci se mordit le pouce, puis fit des mudras. Du moins, il commença les signes incantatoires lorsque la technique ennemie se lança. Un genre de rayon de feu ni trop lent, ni trop rapide. Mon clone posa sa main au sol, et une grenouille surgit. Bien que son apparence paraisse féminine, il n'en restait pas moins un mâle. La situation demandant une action immédiate, Gamariki m'épargna ses paroles habituelles dès son apparition et lança la technique qu'elle maîtrisait le mieux: le canon à eau. La pression de l'eau dans cette technique, ainsi que la taille du jet, devraient suffire à balayer la technique adverse, et peut être même à atteindre l'ennemi, si il n'était pas vif. Mon clone avait certainement utilisé tout le chakra qu'il lui restait pour cette invocation, car il disparu peu de temps après que Gamariki soit apparu.


"Merci de ton coup de main, Gamariki ! J'aimerais que tu reste encore un peu, si jamais mon ennemi souhaite encore utiliser de son Katon, ton aide serait de nouveau la bienvenue !"
Le crapaud tourna sa tête, et acquiésa. Maintenant, c'était mon tour d'attaquer, vraisemblablement. Pas de temps à perdre, si ma façon de me défendre avait pu surprendre mon adversaire, je devais me servir de la distraction. Je saisi deux kunais dans ma sacoche latérale, ainsi que de la ficelle que j'attachai au bout de chacun d'entre eux. Le premier fût relié à un fumigène, et après celui ci, il ne m'en resterait qu'un seul. Je lançai donc ce kunai droit sur l'ennemi, qui ne pourrait pas voir le fumigène avant que celui ci ne soit assez proche. La logique voudrait qu'il l'évite, ou qu'il le contre, mais quoi qu'il en soit, la fumée l'aurait pour un petit moment. Ainsi, dès lors que l'ennemi serait prit dans la fumée, je lancerai le second kunai, sur lequel était attaché une note explosive, cette fois ci. Bien sûr, je me fixerai comme point d'attaque le côté où j'aurais vu l'adversaire se diriger en dernier avant que le fumigène ne me brouille la vue, en espérant qu'il serait pris de court.

__________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-PNJ SW-
PNJ | Maître du jeu
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Lun 3 Sep - 13:48

La technique ayant balayé la fumée de l'ancien fumigène, il te voit clairement. Il te voit contrer cette technique avec ton invocation et pose ses deux mains au sol pour utiliser une technique particulière offensive et défensive. Il joint simplement ses mains et fait un dôme de chakra tout autour de lui pour contrer tes offensives, et en profite pour faire passer des pics de chakra sous ses pieds, pour les faire sortir de sous le sol à deux/trois mètres de toi pour accrocher tes pieds et t'immobiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzumaki Naruto
Juunin | Sennin
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Mer 5 Sep - 10:52

L'ennemi n'avait pas abandonné l'idée de gagner ce combat. J'avais beau enchaîner les offensives, il les évitait toujours, ou lorsqu'il était touché, il se relevait rapidement pour lancer sa contre attaque. Je n'aimais pas franchement les gens qui s'entêtaient à ce point. Ma dernière attaque avait pour but de l'aveugler pour placer le coup de grâce et ainsi sortir finalement vainqueur de cet examen. Cependant, lorsque le premier kunai s'était assez approché suffisamment de lui, il activa une sorte de bouclier autour de lui, qui repoussa le kunai. Cependant, le fumigène explosa tout de même. Le second kunai rebondit lui aussi sur le bouclier, et explosa, mais pas assez fort pour dissiper la fumée. Je ne pouvais donc pas voir l'ennemi ? Ce n'était pas un problème. Non, le soucis surgit de dessous moi: deux pics de chakra s'enroulèrent sur mes jambes, et je n'avais là aucun moyen de m'en sortir.

"Es tu sûr de n'en avoir aucun ? Si je suis en toi, c'est que tu as le droit de te servir de ma puissance..."

La voix de Kyuubi me donna immédiatement une idée. Mon ennemi devait savoir qu'il m'avait atteint, mais serait il assez rapide pour éviter ce que j'allais envoyer ? J'avais pris la forme de Kyuubi aussitôt, et possédant alors quatre de ses queues, je plongeai mes bras dans le sol, pour attraper à mon tour mon ennemi. Le fumigène cachait sa vue, mais au cas où je le raterais, j'avais prévu une autre combine. En effet, le petit démon renard que j'étais chargea du chakra dans sa bouche assez vite, pour que cela forme une boule. Puis elle entra dans ma bouche et je l'avalai. Si mon ennemi sortait du fumigène ou si je l'attrapais, alors je lui tirerai un rayon de chakra concentré, qui ne devrait pas le laisser indemne. En fait, il serait hors d'état de combattre.


__________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-PNJ SW-
PNJ | Maître du jeu
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Mer 5 Sep - 12:08

Ne pouvant s'attendre à une telle attaque de la part de Naruto (et ne sachant pas qu'il est Jinchuu), il se prend les mains qui le propulsent contre un des murs de l'arène. Il tombe au sol, se relevant avec peine, entêté à cause de sa haine ambiante. Tout ceci se passe en trois/quatre minutes bien sûr, vu les dommages subis. Il ne s'attend donc pas à ce que tu lui envoies la boule de chakra de Kyuubi, et fait lui-même une boule de chakra tout autour de sa main pour la prochaine offensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uzumaki Naruto
Juunin | Sennin
avatar

Messages : 51
Date d'inscription : 12/05/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Mer 5 Sep - 12:25

La fin était proche, quelle que soit la réelle puissance de mon adversaire, dès lors que j'avais pris possession d'une partie du pouvoir de Kyuubi, il n'y aurait pas de suite positive pour lui dans ce combat. J'avais toujours les pieds pris par les pics de chakra, mais ceux ci disparurent lorsque mes bras touchèrent mon ennemi. Celui sembla voler, droit vers le mur. Dans une telle posture, je n'avais pas à attendre. Je profitai de la présence de la fumée pour attaquer rapidement. La technique que j'avais préparée précédemment fût donc lancée. Un rayon de chakra blanc, entouré de rouge, partis droit sur mon adversaire. Si il était touché, il serait soit mort, soit hors d'état de se battre. De plus, même si il tentait d'une façon ou d'une autre de parer l'attaquer, il n'aurait rien d'assez résistant pour parer un chakra aussi impur et dévastateur dans sa totalité. Je décidai donc de reprendre ma forme initiale avant que la fumée ne se dissipe totalement.


*Ça devrait être bon maintenant, je pense qu'il a compris qu'il ne pouvait pas rivaliser.*
Je m'avançai, doucement, tandis que l'écran de fumée fini de tomber, pour ensuite aller voir l'état de mon adversaire. J'attendais également que l'arbitre dise quelque chose, histoire de voir si le combat était finis ou non. Pour ma part, j'avais encore de quoi me battre.

__________________________________________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-PNJ SW-
PNJ | Maître du jeu
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 19/06/2012

MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   Mer 5 Sep - 14:37

Il se prend le jet de chakra et tombe au sol, inconscient. L'arbitre s'avance et t'annonce vainqueur, j'pense que vu ton niveau tu peux passer Juunin pépère, sans problème x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand faut y'aller...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand faut y'aller...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isabelle & Tyler ♦ Quand faut y aller... [Flashback]
» Quand faut y aller faut y aller
» Quand faut y aller, faut y aller ! [Faust]
» Quand faut y aller, faut y aller ! || PV Matthew
» A quand le second tour?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shinobi's Way :: Examens et réunions. :: Zone de combats. :: Combats d'examen Juunin-
Sauter vers: